Vive le printemps ☼ ✿ ♥

Vive le printemps_1

Quel bonheur de vous faire un nouveau post avec un look qui sent bon les beaux jours. Pour cet ode au printemps, c’est en me promenant du côté de Châtelaillon-Plage (magnifique station balnéaire de Charente-Maritime) que j’ai décidé de prendre la pose.
Adieu manteau, gilet, écharpe, avec les nouvelles températures plus que clémentes, à nous les petites jupes, les tops à manches courtes et surtout les sandales qui redonnent des couleurs à nos petits petons 😉
Pour ma tenue, j’ai mixé des couleurs pastelles néo romantique avec du noir : PinK and BlacK, j’adore le rendu. Ici, j’ai voulu mettre en avant l’une des pièces incontournables de mon dressing : la jupe patineuse. J’aime la forme qu’elle donne à la silhouette. Elle marque la taille, tout en ayant une forme évasée qui donne un côté princesse moderne avec sa coupe mini.
Mon look se compose d’une jupe patineuse en jacquard rose et bleu ciel. D’un top manches courtes à dentelle mécanique et noeuds dans le dos qui apporte une touche de douceur. Des sandales noires à strasses très chic. Côté accessoires, j’ai coiffé mes cheveux d’un petit nœud rose en tissu très délicat, qui s’accorde à merveille avec un collier macaron de la même couleur qui rappelle mon penchant pour la gourmandise (je suis incorrigible que voulez-vous). J’ai enfilé une bague à nœud noir à effet dentelle girly (oui je sais, je suis une accro des nœuds) qui s’harmonise avec le top. Puis, j’ai réutilisé mon bracelet à roses noires (présenté dans l’article Divergente) ainsi que ma montre chat (vu dans le post Le pull qui a du chat) que j’affectionne énormément. Enfin, n’étant pas une fan de grands sacs, j’ai choisi un petit sac cartable parfait et pratique pour une faire ballade au soleil.

Vive le printemps_2

Vive le printemps_3

Vive le printemps_4

Vive le printemps_5

Vive le printemps_6

Vive le printemps_7

Vive le printemps_8

Vive le printemps_9

Après ce shooting, je me suis accordée une petite pose banc sous un ancien kiosque. J’ai rechargé mes batteries de vitamine D et me je me suis laissé à rêver des futurs looks que je vais vous proposer 😉

Shopping : jupe jacquard Pimkietop dentelle nœuds Tatisandales Taticollier macaron de la créatrice Maemele (dont toutes les créations sont disponibles sur alittlemarket.com) – barrette nœud H&M – bague nœud Eurodif – sac cartable Eurodif.

Divergente

Divergente_1

Un film : Divergente est le premier volet adapté d’une saga littéraire parue en 2011. Pour les puristes de ce genre, cela ne fait aucun doute, ce film s’inscrit directement dans la lignée de hunger games : adaptation de romans à succès, même organisation de la société post apocalyptique (scindée ici en 5 fratries), absence de toutes libertés individuelles etc. Cependant, Divergente se démarque par son côté captivant et plus réaliste (surtout dans ses scènes de combats et dans la romance entre les deux héros Tris et Quatre).

La force de Divergente réside dans sa simplicité, que soit dans ses décors post-apocalyptique, dans le jeu très juste des acteurs qui incarnent parfaitement les personnages inspirés du livre, et surtout dans l’histoire d’amour entre les deux protagonistes qui n’en font pas des tonnes, voir passe au second plan. Forcement, cette efficacité fait que l’on y croit. On entre très vite dans le vif du sujet dès les premières images. L’action se déroule progressivement et de façon très intelligente ce qui permet de bien comprendre tous les détails. Les entraînements au sein de la faction des audacieux sont soignées et de qualités. Les scènes d’actions bien exécutées, permettent de nous prendre très vite au jeu tout en donnant l’impression de faire partie de cette fratrie. L’autre énorme point positif de ce film est sa formidable, brillante et excellente bande son qui vient sublimer et donner une autre dimension à cette histoire. Elle a cette capacité à nous immerger totalement dans cet univers et cela fonctionne très bien. Le brillantissime compositeur Hans Zimmer a réussi là où beaucoup se perdre. Sa musique donne à Divergente une touche de romantisme tout en collant au ton grave et sombre qui rythme le scénario.

Divergente fait partie de ces films grands publics que l’on aime aller voir, car chacun y trouve son plaisir. En effet, toutes les tranches d’âges s’y retrouveront, car le film soulève des questions qui peuvent s’entremêler avec notre société actuelle : la recherche d’identité, se démarquer des autres dans un monde trop formaté, trouver sa voie, quel rôle avoir dans sa communauté etc. Autant d’interrogations qui dérangent et qui, par conséquent, force à la réflexion sur les questions dystopiques.
Autre point important à souligner et pas des moindres, ce sont deux femmes qui tiennent le haut de l’affiche, la prometteuse Shailene Woodley et la talentueuse Kate Winslet. Ce casting très convaincant prouve qu’aujourd’hui les producteurs font confiance aux actrices pour porter sur leurs épaules des blockbusters féminins bankables.

Fascinant, est le mot à retenir de ce premier volet réunissant science-fiction, romance et action. Shailene Woodley incarne parfaitement Tris, tout en fragilité, vulnérabilité, mais tout en étant très volontaire et combattante à la fois. Théo James (Quatre) quant à lui incarne le héros parfait avec ses failles et son incroyable charisme. L’action est au rendez-vous de cette histoire passionnante. On ne risque pas de tomber pas dans l’ennui.

Divergente est l’un des meilleurs blockbuster de l’année 2014. Il regroupe tous les ingrédients qui en font un vrai divertissement. La réalisation est de qualité. L’interprétation est juste. C’est simple, je n’ai pas vue les deux heures passer. J’ai hâte de voir la suite qui devrait normalement voir le jour l’année prochaine à la même période.

Divergente_8

Un look : Pour ce look j’ai décidé de me mettre en scène devant une grande roue, car dans le film elle représente le symbole qui voit naître la romance entre Tris et Quatre, cela tombe plutôt bien 😉
L’ambiance stylistique du film ne laisse aucune place à la fantaisie, sauf peut-être dans les tatouages des membres des audacieux. Cependant, les costumes sont intéressants, car ils mélanges différentes matières comme : le lin, le cuir etc.
Côté tenue, j’ai opté pour une allure très minimaliste, mais avec une touche girly tout de même. Afin de me rapprocher le plus fidèlement de l’univers de Divergente, j’ai revêtue une petite robe noire futuriste aux lignes très épurées avec une large bande de cuir en bas. Pour les chaussures, j’ai enfilé ma paire de boots préférées (déjà vu dans le look Le pull qui a du chat), qui colle bien avec l’aspect militaire du film. Le sac à nœud en cuir est raccord avec la robe et garde un aspect pratique, parfait pour partir en mission 😉
Pour les accessoires, j’y ai mis ma touche perso avec un bracelet à fleurs et une bague noire pour rester cohérente avec le ton sombre du film. Les boucles d’oreilles caractérisent bien le caractère des audacieux. Enfin, le collier avec ses colombes (comme le tatouage de Tris au creux de sa clavicule) représente l’esprit libre des divergents, car ils n’entrent dans aucunes catégories, mais aussi leur combat pour la paix.

Divergente_2

Divergente_3

Divergente_4

Divergente_5

Divergente_6

En attendant le prochain look posez-vous ces questions : Quelle faction choisiriez-vous ? Ou alors préférez-vous être divergent ? Moi, mon choix est fait 😉

Shopping : robe Jennyfer – sac Eurodifboots Gémo – bracelet Camaieu – bague et boucles d’oreilles Pimkie – collier Bala Boosté chez Monoprix.

1 168 169 170 171 172 178